Livre Blanc – Sauver la planète une brique à la fois – Livre blanc sur l’économie circulaire dans le secteur de la construction par Brique Recyc 

 

Livre Blanc – Sauver la planète une brique à la fois – Livre blanc sur l’économie circulaire dans le secteur de la construction par Brique Recyc 

Le livre blanc est axé sur l’économie circulaire dans le secteur de la construction, mettant en avant l’initiative de Maçonnerie Gratton avec sa machine novatrice, la Brique Recyc. Cet outil a été développé pour résoudre le problème du gaspillage massif de briques sur les chantiers en nettoyant et en réutilisant ces matériaux de construction plutôt que de les enfouir.

Huit recommandations

Cette publication, élaboré en collaboration avec RECYC-QUÉBEC, formule huit recommandations visant à opérer un changement culturel dans la gestion des déchets du secteur de la maçonnerie. Il souligne le constat alarmant selon lequel près de 40 % des déchets au Québec proviennent de la construction, de la rénovation et de la démolition, avec les résidus de briques représentant l’une des pertes économiques les plus importantes parmi ces déchets.

La machine Brique Recyc, décrite comme une solution, fonctionne de manière simple : un opérateur place la brique sur le convoyeur automatisé, et la machine la découpe automatiquement, la rendant ainsi prête à être réutilisée. En plus de simplifier le processus de nettoyage des briques, cette technologie contribue à réduire le temps de travail nécessaire, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre associées à la fabrication de briques neuves. L’initiative vise à préserver la pleine valeur des briques tout en promouvant une nouvelle perspective axée sur le réemploi.

On y souligne l’importance de l’économie circulaire dans le contexte mondial, citant des rapports qui évaluent le niveau actuel de circularité à 7,2 %, bien en deçà de l’objectif de 179 %. En outre, il présente des données sur l’économie circulaire au Québec, mettant en évidence un taux de circularité de seulement 3,5 %. Ces statistiques soulignent l’urgence de repenser les pratiques actuelles dans le secteur de la construction.

Une section du livre blanc aborde également la gestion des résidus de construction, démolition et rénovation (CRD) au Québec, notant les défis rencontrés par les centres de tri, notamment en ce qui concerne la “fine”, une poudre résultant du tamisage des résidus. Les difficultés économiques des centres de tri sont soulignées, illustrant le besoin de solutions viables pour traiter les déchets de manière plus efficace.

Le document pointe du doigt le manque de reconnaissance des externalités négatives de l’utilisation de briques neuves, comparativement au coût élevé du réemploi de briques, créant un déséquilibre économique. Il propose de prendre en compte ces externalités pour promouvoir le réemploi et souligne le potentiel économique de cette approche, favorisant un approvisionnement en ressources locales plutôt qu’à l’extérieur du Québec.

En résumé, la conclusion met en exergue la nécessité d’actions tangibles, tant sur le plan économique que réglementaire, pour réduire la production de déchets dans le secteur de la construction. Elle souligne le rôle essentiel de l’économie circulaire dans la préservation des ressources et la réalisation des objectifs environnementaux de l’Accord de Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

Prendre connaissance du livre blanc